Bière blonde

Pour le consommateur occasionnel de bière, la couleur de la cuvée est considérée comme un critère qui influence le degré d’alcool, son amertume ou encore sa texture, mais ce raisonnement est erroné et peut être considéré comme une idée reçue.

En réalité, la gamme de teintes, allant du doré pâle au noir, dépend exclusivement de la couleur du malt et de la température à laquelle l’orge a été chauffé. Ainsi, plus une bière est foncée plus celle-ci a été montée en température durant l’étape du touraillage, stade de fabrication du malt où l’orge germé et humide est brassé et chauffé afin d’en extraire l’humidité. Le degré de torréfaction choisi déterminera alors l’arôme et la couleur du produit final sans pour autant influencer le degré alcoolique de celui-ci.

Légère et délicate, la bière blonde est un breuvage conçu à base de malt d’orge pâle qui est moins grillé et torréfié que celui des bières dites ambrées ou brunes ce qui lui donne cette couleur claire à la fois dorée et lumineuse. Le touraillage détermine le goût de la cuvée et le processus va engendrer le caractère de la bière et lui donner sa saveur fruitée.

La bière blonde est une boisson qui se distingue grâce à une gamme aromatique et gustative jugée subtile et cette dernière est appréciée pour ses qualités désaltérantes et rafraîchissantes. Servie bien fraîche, elle étanche la soif mieux que toutes ses rivales et la finesse de son amertume la rend particulièrement digeste.

Les bières blondes se déclinent en une vaste gamme aromatique et en différents types majeurs dont les caractéristiques, comme les modes de fabrication, sont très variées. Outre le procédé d’élaboration, c’est le temps de fermentation qui impacte principalement le degré alcoolique de la boisson et on distingue 3 types dominants de bières blondes que sont les Lagers, les Ales et les bières dites spéciales.

Très populaires, les bières de type Lagers sont les plus répandues sur le continent européen et le précieux liquide puise sa singularité du fait de sa fermentation basse. La fermentation basse lui confère un degré alcoolique faible et le spiritueux se décline dans une fourchette allant 5 à 10 degrés. Souvent de qualité supérieure, les Lagers les plus connues sont les Pils, également nommées Pilsners. Les bières Pils se différencient par leur palette aromatique fleurie et leur générosité en saveur de houblon. Parmi les bières de type Lager, figurent également les Bocks, un breuvage allemand emblématique de la Bavière.

L’autre grande catégorie de bières blondes sont les Ales, qui à l’inverse des Lagers, se caractérisent par une fermentation haute ce qui signifie que son taux d’alcool est élevé.

Enfin, il y a les bières dites spéciales telles que les bières trappistes ou d’Abbaye. Réalisées en suivant un cahier des charges très strict, elles sont traditionnellement élaborées par des moines, mais aujourd’hui le spiritueux est essentiellement obtenu de façon industrielle. Les bières trappistes ou d’Abbaye sont puissamment aromatiques et fruitées et sont exclusivement conditionnées dans des bouteilles de verres.